Il existe plus de 200 variétés de houblon dans le monde ! L'enjeu consiste à trouver celles qui s'adapteront à votre terroir.
 

VARIÉTÉS AMÉRISANTES/AROMATIQUES


Un brasseur utilise 15 à 20 variétés par an et une bière est généralement brassée avec plusieurs houblons différents (sauf dans le cas d'un "single hop"). Les variétés amérisantes (Nugget, Late cluster, Magnum) présentent des taux en acides alpha élevés (>8%). Dans une certaine mesure, les brasseurs peuvent interchangent ces types de houblon car ils s’intéressent surtout au pouvoir amérisant du produit.

Dans le cas des variétés aromatiques, les brasseurs ne peuvent les interchanger car ils recherchent justement le profil aromatique spécifique de chaque variété (Mount hood, Perle, ...). Certaines variétés bien que riches en acide alpha sont aussi appréciées pour leur aromatique, elles sont dites "mixtes" (Cascade, Centennial, Chinook...). On obtient les vertus amères en ajoutant ces houblons à chaud, et l'aromatique en "houblonnage à cru" c'est à dire en ajoutant le houblon dans à froid après la première fermentation. 

 

 

 

 

 

 

VARIÉTÉS ET CLIMAT/LATITUDE


La vigueur des plants est grandement influencée par le niveau de précipitation et par les températures. On choisira des variétés qui tolèrent mieux le manque d’eau et les chaleurs intenses dans les régions plus sèches. De manière générale les variétés américaines semblent plus tolérantes. Les variétés allemandes telles que Hallertauer Mittelfruher et Tettnanger supportent mal le stress hydrique.

La durée de la photopériode affecte grandement le développement des variétés, tout en étant un facteur crucial agissant sur la floraison des plants. Étudiez les foyers de production et relevez leurs latitudes et les variétés qui y poussent. Les variétés qui se développent dans une échelle large de latitude ont une plasticité génétique forte : elles peuvent s'adapter. A l'inverse les variétés qui semblent se développer dans une unique zone peuvent être plus exigeante.

Par exemple à Sainte Livrade sur Lot (44°) et en Lot et Garonne, nous étudions les vallées de Yakima (46°) et de Willamette (45°).

 

 

SENSIBILITÉ AUX MALADIES


Si vous savez que vous êtes dans une zone avec des risques d'affection par le mildiou et l'oïdium, et si vous souhaitez cultivez en BIO, veillez à éviter certaines variétés comme le centennial.

 

PRÉCOCITÉ DE RÉCOLTE 

Plus vous choisissez de variétés, plus votre récolte va être un exercice de haut vol ! Une variété doit être récolté dans une fenêtre de 1 à 3 jours quand elle est prête, une liane récolté doit être triée et séchée dans les 5 heures, puis mise en balle 1/2 journée après le séchage. 

Pensez aussi au nettoyage des machines entre les variétés... 

Nous vous conseillons de cultiver jusqu'à 5 variétés et de varier les précocités de récolte pour ne pas avoir à récolter tout sur la même période !

 

 

 

 

Variétés précoces : Early bird, Liberty, Willamette... 

Variétés tardives : Late cluster, Nugget...