Quand récolter le houblon ? Tout savoir pour ne rien rater

« Avant l’heure, c’est pas l’heure, après l’heure,
c’est plus l’heure ! »

Houblonnière

Savoir quand (et comment) récolter le houblon n’est pas la partie la plus facile. De nombreux facteurs impactent et décalent les jours de récolte d’une année sur l’autre. Une récolte hâtive ou tardive peut avoir des incidences sur le rendement quantitatif et qualitatif de la houblonnière.

Conséquences d’une récolte hâtive

Une baisse de qualité de la récolte

Outre un rendement plus faible, une récolte de houblon précoce aura un impact certain sur la qualité de ce dernier : un taux d’humidité élevé qui demandera plus de temps et d’énergie au séchage, un pourcentage d’acide alpha plus faible (-20% environ), de même pour les acides bêta et une quantité d’huile essentielle moins importante.

Fragiliser ses plants pour les prochaines saisons

Une récolte prématurée risque également d’affaiblir les plants pour les prochaines années et par conséquent d’en baisser les rendements. En effet, la coupe des feuilles entraîne l’interruption de l’activité photosynthétique du plant, ce qui amoindrit chez ce dernier la constitution de sa réserve en glucide. Pensez à laisser au moins un mètre de feuilles sur le pied à la récolte de première année !

La culture du risque

Toutefois, récolter le houblon tôt peut être recommandable selon les conditions météorologiques. Il vaut mieux déclencher la récolte de houblon avant des événements climatiques dangereux pour les plantes comme la grêle ou de forts vents ou si vous avez une attaque surprise et tardive de pucerons ou d’araignées.

Conséquences d’une récolte tardive

Oxydation de la production

S’il peut être tentant de récolter le plus tard possible pour avoir de grands et beaux cônes de houblon, ce n'est pas toujours judicieux. En effet, une récolte tardive favorise l’ouverture des bractées (les feuilles qui accompagnent la fleur), ce qui entraîne une réduction de la durée de conservation du houblon post-récolte ainsi qu’une accélération de l’oxydation de ce dernier lors de l’entreposage. Cette oxydation n’est pas sans conséquences sur les acides alpha et bêta qui perdent alors en qualité et en concentration.

Les conséquences se font aussi ressentir dans la qualité de la bière. Un houblon récolté trop tard peut donner à la bière un goût rance, aillé et très désagréable, ce qui ne plaira pas au brasseur ! Vous reconnaîtrez facilement un houblon trop vieux par son aspect visuel : si la couleur des cônes penche plus au brun qu’au vert ou si la lupuline est sèche et orange.

fleurs de houblon oxydées

Reconnaître le jour de la cueillette

Des conditions réunies

Il n’existe pas de référence pour choisir le jour de la récolte pour votre houblon. Celui-ci dépend de différents critères comme la position géographique de la houblonnière, la météo, mais surtout la génétique du cultivar. De façon générale, la récolte de houblon commence fin août / début septembre et elle peut durer jusqu’à Octobre dans certains cas.

Visuellement, il existe plusieurs signes qui montrent que les houblons sont prêts à être récoltés :

good La pointe des feuilles est légèrement brunie et commence tout juste à s’ouvrir selon les variétés ;
good La présence nette de lupuline de couleur jaune pâle au cœur de l'inflorescence ;
good La texture des cônes s’apparente à celle du papier journal dans les mains, les cônes crissent au toucher ;
good Une odeur caractéristique de la variété se dégage lorsqu’on froisse la fleur ;
good Le taux d’humidité du cône se situe autour de 80%.

Pour connaître ce taux d’humidité, il faut procéder à un échantillonnage. Ramassez une quarantaine de cônes de façon aléatoire dans la parcelle, à différents endroits de la liane et après la levée de la rosée matinale. Pesez les cônes avec une précision à deux décimales près puis faites-les sécher avec un micro-onde (par tranche de 30 secondes). Lorsque le cône est complètement déshydraté, le poids ne change plus. Vous pouvez alors établir un rapport entre le poids final et le poids initial pour calculer le pourcentage de matière sèche.

Savoir renoncer à sa production

Récolter le houblon est une étape chronophage dans le processus de production de la plante, surtout si elle est réalisée à la main ! Si la qualité de vos houblons n’est pas au rendez-vous, il est peut-être préférable d'abandonner la récolte.

Vous économiserez beaucoup de temps de travail, et pensez aussi à votre image auprès des brasseurs ! Si vous fournissez des houblons de mauvaise qualité une année, il est probable qu’ils se méfient de vos produits dans le futur.

Vous saurez s’il vaut mieux ne pas récolter si :

Mauvaise technique Le houblon est trop vieux (à la couleur du cône et de la lupuline) ;
Mauvaise technique Le houblon dégage une odeur d’ail, d’oignon ou d’une odeur désagréable ;
Mauvaise technique Vous constatez la présence massive d’insectes et/ou de moisissure dans votre houblonnière.

Articles associés