Qu’est-ce que l’agroécologie et comment nous l’avons mis en place chez HOPEN ?

Publié le : 29/06/2022 - Catégories : La culture du Houblon

agroécologie houblonnière

Ce terme rassemble à la fois une discipline scientifique, des techniques agricoles, mais aussi un mouvement. Elle est en accord avec la protection de l’environnement et le respect des ressources naturelles.

Qu'est-ce que l'agroécologie ?


En France, ce terme est apparu dans les années 1970 et ses principes ont été évoqués grâce à des personnes comme Pierre Rabhi ou René Dumont. Ces derniers ont clairement évoqué un rapport étroit entre écosystèmes et agrosystèmes, ce qui était révolutionnaire pour cette époque. Cette prise de conscience française a été assez tardive puisque la première utilisation de ce terme remonte à 1928 par Basil Bensin, un agronome américain qui souhaitait décrire des méthodes écologiques appliquées dans l’agronomie.

Cet ensemble de pratiques vise à trouver des méthodes où l’agriculture s’inspirerait de la nature. Cette démarche repose sur des interactions biologiques bénéfiques à la biodiversité.

Mais l’agroécologie a non seulement une dimension agronomique, mais aussi des dimensions sociale, économique et politique. Elle s’inscrit donc dans une agriculture durable. Ce terme s’est construit avec plusieurs autres pratiques : l’agriculture biologique, l’agriculture de conservation des sol, l’agroforesterie, les cultures associées ou encore la gestion mixte polyculture-polyélevage. Ils désignent des pratiques sensiblement différentes mais rassemblées sous une même démarche étant de préserver la vie et protéger l'environnement des dérives agricoles.

Cette démarche incarne vraiment une politique respectueuse des équilibres de la Terre et a pour vocation d’optimiser la production alimentaire tout en prenant soin de ne pas mettre en danger la nature. Aujourd’hui, l'agriculture "conventionnelle" dite intensive, utilise la chimie de synthèse non pas pour mettre en danger l’environnement, mais pour produire plus, coûte que coûte. Au contraire, les pratiques agroécologiques permettent notamment de préserver la nature. Elles permettent aussi de ne plus utiliser de produits phytosanitaires de synthèse. L’agroécologie s’inscrit aussi bien dans la production végétale que dans la production animale, et permet de nourrir la population avec des produits sains (qualité nutritionnelle, organoleptique, sanitaire…), mais pas à n’importe quel prix !

Miguel Altieri, professeur d'agroécologie à l'université de Berkeley, en Californie, a proposé cinq principes pour développer cette pratique :

  • Recycler la biomasse et les nutriments
  • Maintenir des conditions de sol favorables à la croissance des végétaux grâce à un niveau de matière organique suffisant,
  • Optimiser l’utilisation des ressources et minimiser leurs pertes
  • Augmenter la diversité des espèces et variétés cultivées dans l’espace et dans le temps
  • Favoriser les interactions positives entre les différents organismes présents (facilitation écologique)

Ces principes sont ambitieux mais réalisables, et c’est ce que nous mettons en place !

L'agroécologie et le houblon

Chez HOPEN, nous pensons qu’amener l'agroécologie dans les houblonnières est primordial. C’est même l’avenir de l’agriculture ! En-tout-cas, on l’espère.

Mais nous ne sommes pas seuls, de plus en plus d’institutionnels, de producteurs, et même de consommateurs s’y intéressent. C’est une très bonne chose, car cela permet à la biodiversité, et aux écosystèmes de perdurer, et même de croître.

C’est une démarche collective, que nous appliquons en accord avec tous nos producteurs. Nous mettons plusieurs pratiques en oeuvre comme l’utilisation de couverts végétaux par exemple. Nous contribuons non seulement à la préservation et l’enrichissement de la vie du sol et de sa résilience, mais aussi à la sauvegarde de la biodiversité fonctionnelle nécessaire au bon développement du houblon. En effet, grâce aux couverts, nous souhaitons entre autres : limiter l’érosion des sols et la perte de nutriments par lixiviation, améliorer la fertilité du sol, créer des habitats pour les auxiliaires… en maintenant un rendement et une qualité optimale du houblon.

Chez HOPEN, l’agroécologie se traduit en partie par de très jolies houblonnières fleuries ! En effet, dans le choix de nos bandes fleuries et de nos couverts végétaux, nous utilisons par exemple des mélanges de : moutarde, trèfles, phacélie, sarrasin, lin, coriandre, aneth etc…Nos champs sont ainsi colorés et bien protégés ! Les bandes fleuries sont mises sous les zones d’ancrage des houblonnières, qui sont des surfaces « mortes ». Elles nous permettent d’enrichir la biodiversité en augmentant le nombre de pollinisateurs, de prédateurs, de parasitoïdes ainsi que d’autres auxiliaires. Nous souhaitons aussi appliquer des biostimulants, extraits naturels de plantes, afin de diminuer le stress chez la plante et renforcer ses défenses immunitaires.

D’autres actions sont mises en place pour permettre de réduire grandement l’utilisation d’énergies fossiles, de produits phytosanitaires souvent néfastes, et de mieux appréhender le réchauffement climatique global. Ainsi, nous entamons des démarches de réduction de doses, de fractionnement des apports, et d’optimisation de la minéralisation des sols.

Tous ces procédés précédemment cités font de l’agroécologie, une alternative durable face à une agriculture basée sur l’utilisation excessive d’intrants et d’énergies fossiles. Un nouvel espoir, basé sur des actions plus respectueuses de la nature et des êtres vivants, est donc possible.