Quel matériel pour la culture du houblon ?


"La qualité du houblon dépendra beaucoup de l'équipement."
materiel du houblonnier

Le houblon, plante pérenne dioïque composée de lianes de 7 m de haut dont on récolte les fleurs (et non les fruits), est une culture relativement technique à conduire. En effet, ces particularités biologiques, très peu retrouvées chez d’autres plantes cultivées, font que cette culture s’est isolée en matière d’agroéquipement. Les opérations culturales et post-récoltes étant inhérentes à cette espèce végétale, très peu de matériel agricole peut être mutualisé avec d’autres filières. Voyons ensemble un éventail de ces machines peu communes !

L'INSTALLATION

Comme toute culture, le houblon doit être planté pour un jour être récolté... Cette plantation se divise en 2 étapes.

Le montage de la houblonnière

Le montage de la houblonnière, c’est-à-dire mettre en place l’infrastructure qui va soutenir le houblon que l’on nomme échafaudage. Vous retrouverez les détails dans cet article dédié à l'installation.

La plantation de la houblonnière

La plantation au sens strict du terme, c’est-à-dire la mise en terre des plants de houblon (en rhizome ou en godet). L’infrastructure, c’est un ensemble de poteaux de 8 m enfoncés dans le sol qui soutiennent un réseau de câbles qui supporteront les lianes de houblon. Ce câblage est mis sous tension grâce à un système d’ancrage sur les côtés de la houblonnière.

LE MATÉRIEL POUR LE TRAVAIL SUR LA PLANTE

Le travail sur le matériel végétal (partie végétative : racine, liane, feuille) s’effectue toute l’année.

La taille, la mise au fil et le buttage

Il commence par une taille (scalpage de la souche) et un ébroussage au mois d’avril. La tailleuse est composée de disques coupants horizontaux rotatifs et l’ébrousseuse de toupies rotatives à dent. Une fois la mise-au-fil du houblon réalisée, un buttage en mai vient recouvrir la base des plants. On utilise pour cela une buteuse, c’est un disque coutre qui en tournant quasiment à l’horizontale remonte la terre.

La récolte

Enfin, on récolte les lianes en septembre lorsque les cônes sont matures avec un bras de récolte qui coupe le bas de la liane et arrache la corde du câble du haut pour la déposer dans une remorque spécifique à système roulant.

La possibilité de réduire les coûts d'achats

Pour la majorité de ces actions, les outils utilisés sont portés par un bras fixé sur un cadre accompagné d’un système de commande pour l’hydraulique. Tout ce matériel se trouve d’occasion ou être remplacé pour certains par du matériel moins spécifique (ex : bras de récolte par une débrousailleuse et remorque spécifique par une plus conventionnelle).

materiel_solFigure 2 (de gauche à droite) :
Tailleuse, ébrousseuse, buteuse, bras de récolte
Source : Houblon de France (2017), HOPEN – Terre de houblon (2019)

LE MATÉRIEL DE TRAITEMENT DES RAVAGEURS

La menace des bioagresseurs

Tout au long de la saison, il faut également et impérativement réaliser une gestion sanitaire efficace pour prévenir et lutter contre les bioagresseurs (cf. article LES BIOAGRESSEURS DU HOUBLON) qui peuvent endommager grandement la culture. Outre des mesures prophylactiques, des traitements même en BIO peuvent intervenir.

Ainsi, face à cette culture de hauteur, un atomiseur arboricole, en gérant l’ouverture des buses, est le pulvérisateur le plus approprié. Il existe différents modèles selon la taille de la cuve et les ventilateurs (hélicoïdaux, à flux tangentiel, …). La culture du houblon nécessite une cuve d’au moins 1500 L, car c’est la quantité de traitement utilisée en fin de saison par hectare.

traitementFigure 3 : Atomiseur 
Source : Houblon de France (2017)

LE MATÉRIEL POST-RÉCOLTE

Et après la récolte

Les travaux post-récoltes sont conséquents pour la culture de houblon.
La gestion de la qualité finale du produit (acide alpha et huiles essentielles) et le rendement dépendent également beaucoup de ces opérations. Le temps disponible entre la récolte et ces actions est très court : ce qui implique d’avoir le matériel présenté ci-dessous le plus proche possible de la houblonnière.

Le triage du houblon

Tout d’abord, il faut tout trier le houblon. La trieuse ou cueilleuse est une machine assez imposante qui, par des systèmes de rouleaux, de peignes et de soufflerie va séparer le cône (= fleurs) des lianes et des feuilles. Il existe différentes marques, mais les plus rencontrées restent les trieuses fixes WOLF. Plusieurs modèles y sont répertoriés (ex : WH(E) 170, 220 ou 280) où le numéro correspond au rendement de la machine, c’est-à-dire le nombre de lianes de houblon passée par heure.
Il existe aussi des trieuses mobiles développées aux États-Unis, mais la France n’en a, à ce jour, pas vu la couleur.

Le séchage et la conservation des cônes de houblon

Une fois triés, les cônes vont devoir être séché. Le séchoir idéal est un séchoir composé d’un brûleur et de 3 niveaux qui reçoivent une même couche de houblon, mais à des moments différents (cf. article SÉCHER LE HOUBLON). Cependant, certains séchoirs spécifiques à d’autres filières peuvent être utilisés comme un séchoir à prunes, à PPAM, alimentaires ou encore à semences.

Une fois séché, il faut le presser pour le conserver en balle avec le moins possible d’oxygène et d’humidité. Pour cela, une presse hydraulique fait l’affaire. Enfin, la plupart des brasseurs n’utilisant pas le houblon sous sa forme de cône séchés, mais sous forme de pellet (= granulés), il faut donc le pelletiser.

La transformation en pellets pour les brasseurs

La pelletiseuse est composée principalement d’une filière qui vient extruder le houblon grâce à des rouleaux. Ces machines, adaptées à des houblonnières de 3 à 5 ha, ne se trouvent pas si facilement, car presque uniquement d’occasion ; le matériel neuf étant dimensionné pour des surfaces bien plus importantes (> 15 ha). Un bon réseau est donc primordial. HOPEN – Terre de houblon en a d’ailleurs développé un assez conséquent ces dernières années afin de permettre aux producteurs qu’elle accompagne de trouver ce matériel.

materiel de recolte du houblonFigure 4 (de gauche à droite) : Trieuse, presse, pelletiseuse
Source : Houblon de France (2017), HOPEN – Terre de houblon (2019-2020)

Articles associés